"Les figures de l'ombre" de Theodore Melfi

Un petit avis sur le film Les figures de l'ombre ou Hidden Figures en VO. Malgré la cause qu'il défend tout à fait honorable, je déplore une réalisation au rabais qui par moment tire plus sur le reportage que sur le biopic. C'est vraiment dommage...

affiche hidden figures

Le film est focalisé sur l'histoire de trois calculatrices noires de la NASA oubliées de l'histoire de l'aérospatiale. Ces trois femmes Katherine Goble, Dorothy Vaughan et Mary Jackson ont jouées un rôle indispensable dans le succès des missions Mercury visant à envoyer un homme en orbite.

J'ai vraiment aimé le film pour la volonté de faire ressortir les héroïnes oubliées de la conquête spatiale américaine. Je ne connaissais que vaguement l'histoire de Katherine, surtout celle lié aux débugage du système informatique à la NASA, que le film n'aborde pas à mon grand regret. La seconde déception vient de l'utilisation d'image d'archive mal intégré au film. Je me souviens que pour Appolo 13 les images d'archives étaient beaucoup mieux amenées et un effort important avait été fait sur l'ambiance du film et la bonne gestion de la tension narrative. Ce qui n'est pas du tout le cas pour Les figures de l'ombre. Si ce n'est le bon jeu des acteurs, qui arrivent à faire tenir le tout, la réalisation ne dépasse guerre celle d'un téléfilm. On est très très loin d'un Alan Turing au point de vue visuel.

Le traitement de la ségrégation est lourd et répétitif, je pense qu'on aurait pu aborder le sujet avec plus d'intelligence, en plaçant la tension narrative sur ce combat là au lieu de se focaliser sur John Glen. Le film se mélange les pinceaux en se trompant d'enjeux, la mise en orbite d'un homme est secondaire dans cette histoire, l'enjeux principale aurait dû être de combat de trois afro américaine luttant dans une société très résiliente à l'intégration de femme noir dans milieu d'homme blanc. On ne sent pas assez de friction pour qu'on arrive à y croire.

Et pour finir, je regrette que ce film et le reconnaissance du travail de ces femmes n'arrivent que maintenant. Leur travail a permis des choses extraordinaires, mais elles ne sont pas les seules, les figures de l'ombre sont toutes les personnes qui ont travaillées de près ont de loin à la réalisation d'un objectif commun. De la femme de ménage, au pilote d'essai en passant par l'ingénieur qui conçoit la fusée. Mais l'histoire n'a retenue que John Glen.

Étiquettes