Renouer avec la démocratie... #presidentielle2017

Ce n'est pas mon habitude d'exposer mes avis sur la politique, cependant quand on voit la tournure que prend la campagne 2017, il est peut-être temps pour moi de m'exprimer sur ce sujet. Mon avis ne reste que mon mon avis et cet article n'a pas vocation à convaincre qui que ce soit sur un candidat précis.

france insoumise

Tout d'abord mon positionnement politique est plutôt gauche modérée. Vous remarquerez que je ne dis pas que je suis partisan du parti socialiste, qui serait de tout évidence le parti qui correspondrait le plus au qualificatif "gauche modérée".

Voici ce en quoi je crois ; si notre société véhicule l'idée que la compétition mène à l'excellence et à la réussite de certains individus, cela passe inévitablement par l'élimination des individus les moins performants, mon expérience m'a amené à croire que le fort protège le faible et que la coopération permet d'aller plus loin de façon plus durable. La première vision du monde compétitive correspond classiquement à une vision de droite alors que la seconde peut-être associée à une vision de gauche. D'où ma sensibilité allant plus vers les partis de gauche. Je ne suis pas contre le système libéral mais seulement dans un cadre coopératif. On est libre d'entreprendre, de créer et de vivre de son travail comme on le souhaite, mais si notre activité a un impact négatif sur la société (social, environnemental ou éthique) on se doit de prendre en compte ces impacts et de trouver des solutions pour y remédier. C'est pour cela que la lutte des classes ne me semble pas une bonne solution pour apaiser notre société.

L'extrême gauche (LO) a ceci de particulier qu'il ne cherche pas la paix mais l'affrontement au détriment de la classe sociale aisée. Je pourrais dire la même chose de l'extrême droite (FN) qui organise l'affrontement sous le prisme ethnique, en stigmatisant les individus selon leurs origines. Ces extrêmes existent mais n'ont pas vocations à gouverner pour deux raisons. Leur vision de notre société est fantasmé par des idéologies simplistes ne prenant pas en compte la réalité du terrain. La deuxième raison étant que ces LO et le FN se posent en victime du système, or tout leur argumentaire s’effondrerait le jour où ils obtiendraient le pouvoir. On peut déjà le constater pour les conseillers régionaux FN et et les députés européens qui n'ont rien construit de particulier depuis qu'ils sont au pouvoir. Et surtout ils n'ont réalisé aucun des fantasmes des leurs électeurs par manque d'organisation, d'expérience et de cohérence. Pour ce qui est de Lutte Ouvrière leur politique est de gouverner en descendant dans la rue, s'ils arrivent au pouvoir je ne vois pas comment ils pourront diriger un pays en descendant dans la rue. Bref ces deux partis agglutinent les voix des électeurs désabusés souhaitant faire planter le système d'une manière ou d'une autre. Seulement une minorité de ces électeurs sont réellement des néo-nazis pour le FN ou des coco pour LO.

Les partis de droite et centre droit (LR et Macron) ont une vision comptable de la gestion d'un pays. Pour eux la France est une entreprise comme autre elle se doit d'être rentable et elle ne fonctionne qu'avec les individus actifs, les autres sont des parasites à la charge de la société. Mon professeur d'économie (M Baupin conseiller départemental UMP pour ne pas le citer) que j'avais en Licence, nous avez dit un jour "Une entreprise n'est pas un espace démocratique, il y a un décideur et les autres n'ont pas voix au chapitre". Beaucoup de personne se retrouveront dans cette vision de notre société. Pour eux la démocratie se limite à choisir des élus avec un bout de papier dans l'urne. Ensuite c'est aux oligarques de décider ce qui est bon pour nous. Même si la plupart du temps il se charge de décider de ce qui est bon pour eux. Je ne reviendrai pas sur les affaires récentes. Bref ma conception de la démocratie ne colle pas vraiment avec la leur.

Donc il ne reste plus grand monde à qui confier ma voix. Depuis que j'ai l'âge de voter ma voix est allée au PS, car même si les représentants de ce partis étaient trop à droite à mon goût, ils restaient un choix du moins pire. Jusqu'à ce dernier quinquennat qui a vu les protagonistes avec qui je n'ai jamais eu d'affinité s'exprimer sans complexe dans une politique de droite libéral reniant tous les principes de la gauche (Valls, Macron & co). Et je ne parle même pas du transparent Hollande qui a gérer la France par le prisme de BFMTV. Erreur de casting ? ou erreur de politique ? Aucun des deux le PS était déjà sur cette pente depuis 1983 avec le revirement de Mitterrand. Un gros gâchis à mon sens, et je ne suis pas le seul à penser cela. Les électeurs socialistes l'ont montré lors des primaires en choisissant Hamon pour indiquer que le PS avait été trop loin à gauche et qu'ils ne se reconnaissaient plus en Valls, Macron & co. Bref le PS devra se séparer de son aile droite s'il veut survivre où le navire coulera avec l'échec de Macron s'il vient à être élu. La recette de Macron est déjà connu puisque c'est un copier coller du Sarkozisme avec un lifting à la Giscard. Donc les résultats sont déjà prévisibles, explosion de la dettes, affaiblissement de l'état, récession, serrage de ceinture à n'en plus finir. Bref Macron c'est la continuité de Sarkozy/Hollande. Malheureusement Benoît Hamon, même s'il a ma sympathie n'arrivera à rien le temps que les rats n'auront pas quitté le navire.

J'ai aussi un gros souci avec les écologistes. Cette fois ce n'est au niveau idéologique que cela pêche, c'est au niveau de leur incompétence en matière d'écologie justement. Je suis biologiste de formation et j'ai une formation scientifique somme toute assez complète allant de la physique au science humaine. Je dois dire que j'ai rarement vu des hommes politiques sortir autant d'ineptie d'un point de scientifique que dans leur camp. Les vrais écologistes (qui ont étudié la science des écosystèmes) ont tellement peur d'être assimilé aux politiques, qu'ils veulent qu'on les appelle "écologues". Vous l'aurez deviné EELV n'auront jamais ma voix, même si je suis pour la protection de l'environnement et que je pense que le réchauffement climatique est un enjeux important des 50 prochaines années.

Il reste pour finir le cas Mélenchon, que je suis depuis près de 5 ans, qui me semblait être une émanation du PS pour exprimer la gauche du PS, s'est révélé plutôt être un laboratoire pour repenser notre société. Au fur et à mesure de son avancement, le mouvement impulsé par Mélenchon, a sortie un projet en 2 étapes intéressant, même s'il n'est pas parfait, il a le mérite de vouloir élargir la démocratie en remettant en question le système démocratique de notre société. La première étape étant d'exercer le pouvoir de manière redonner un bol d'air économique sur la France, apaiser les tentions internationales, rendre l'Europe plus social, organiser la vie démocratique autour des vrais questions que la population se pose. Ce n'est certainement pas un chemin facile, mais déjà avoir la volonté de le faire c'est tellement rare. La seconde étape, qui se fera en parallèle de la première, c'est une réforme des institutions pour en finir avec la Vème république qui a peut-être été adaptée pour le XXéme siècle, mais qui ne l'ai plus aujourd'hui. Il repenser la manière dont son prise les décisions de façon plus démocratique avec les nouvelles technologies. Ce qui n'était pas envisageable au temps de De Gaulle. JL Mélenchon laissera l'assemblée constituante travailler sur la question le temps qu'il faudra. Une fois la nouvelle constitution rédigée et validée par le peuple, il laissera sa place à la nouvelle constitution, si il est encore président à ce moment là.

Même si la probabilité que la deuxième étapes soient réalisables avec les blocages possibles disponible dans la Vème république, je suis prêt à prendre le risque ne serait-ce que pour le progrès que cela pourrait apporter à la vie démocratique et pour l'amélioration de nos institutions pour qu'elles soient plus en phase avec notre époque. Même si je n'ai pas particulièrement d'attachement pour sa personnalité, c'est surtout pour toutes les raisons évoquées dans cet article que je voterai certainement pour Mélenchon.

Étiquettes