"La Science du Disque-Monde T1" de Terry Pratchett, Ian Stewart et Jack Cohen

J'aimerai vous présenter un livre qui n'est pas très connu mais qui mériterai de trôner sur les meilleurs rayon de la littérature de vulgarisation scientifique. La science du disque monde est un livre qui alterne entre la science perçu par les mages de l'université de l'invisible basé sur l'empirisme et le bon sens, et notre univers basé sur la rigueur scientifique et la méthode scientifique. En effet l'univers du disque monde à tendance à prendre la contre pied de notre univers, la magie plutôt que la physique, un monde plat plutôt qu'une sphère, le sens commun plutôt que l'étude scientifique mettant de côté les a priori.

 

Couverture science du disque monde T1

 

L'approche de ce bouquin est de nous faire prendre de la distance par rapport à notre univers en ayant le regard extérieur des mages de l'université de l'invisible avec énormément d'humour. Nous nous apercevons que notre existence n'est qu'un flash presque insignifiant dans l'histoire de l'univers. On perçoit aussi à quel point notre planète n'est pas si hospitalière qu'on le croit est que nous devrions profité des chances qui nous sont offertes des accalmies météorologique et astronomique dans lesquelles nous vivons actuellement.

 

Beaucoup de sujet sont abordé dans ce livre tel que la physique astronomique, la cosmogonie, la biologie, les sciences humaines et bien d'autre encore. Et tous cela de façon très sérieuse sur le ton de la rigolade.

Pas besoin d'avoir lu les 40 tomes du disque-monde de Terry Pratchett pour se laisser emporter par le flot de l'histoire. (Même si c'est quand même un plus pour comprendre la réaction des personnages du disque monde). Je vous mets la quatrième de couverture :

Derrière les murs de l'Université de l'Invisible, une expérience périlleuse aboutit accidentellement à la création d'un univers absurde fondé sur des règles logiques, un univers où la magie n'a pas cours, où la matière tend à s'agglomérer en sphères pour constinuer des étoiles et des planètes, où la vie naissante suit le cours de l'évolution vers l'émergence de l'intelligence, bref un univers insensé : un Globe-Monde !

Notre univers. Notre planète, la Terre.

Et les mages du Disque-Monde, incrédules, en prennent connaissance dans un déroulé accéléré de son histoire.

Ponctués par le récit de Terry Pratchett, les chapitres de Ian Stewart et Jack Cohen proposent un parcours argumenté de nos connaissances scientifiques, de la naissance de l'univers à la nature de l'intelligence en passant par l'avènement de la vie et l'"affaire" des dinosaures. Avec humour, finesse et légèreté, impertinence souvent, mais sans esquiver les pierres d'achoppement, ils nous conduisent à travers les questions les plus délicates vers la recherche d'une philosophie de la science qui éclaire le siècle nouveau.

De la vulgarisation scientifique sérieuse et rigolote !

Pour ce qui est de mon avis, ce livre est excellent d'autant plus que j'ai lu les 15 premiers tomes des annales du Disque-monde. Par contre la difficulté de lecture est assez importante pour des lecteurs novices de ce genre de littérature. Il nécessite d'avoir une formation scientifique pour apprécier pleinement l'humour décalé qui détourne certaine notion de notre réalité pour les rendre ridicule aux yeux des mages. (ex: le réacteur thaumique qui produit de l'énergie à partir des forces magiques, faisant un parallèle avec les réacteurs atomiques notamment sur sa dangerosité minoré par Cogite).

Je pense que ce livre peut aussi désamorcé les idées "créationnistes" dans certains jeunes cerveaux pas encore totalement verrouillés par les discours rétrogrades de certains chefs religieux. Je ne dénigre pas la religion loin de là. La science ne va pas empiéter sur les plate bandes de la spiritualité religieuse, ce que je demande c'est que la religion respecte le travail des scientifiques en ne faisant pas de la science une religion quelconque. Ce sont deux choses différentes, la base de la religion est une croyance aveugle en Dieux, la science fonctionne sur le doute et la remise en question intelligente des choses établies. Il ne peut y avoir de dialogue constructif entre ces deux modes de raisonnement complètement opposé, mis à part obtenir un dialogue de sourd. Ce livre a l'immense avantage de nous faire toucher du doigt cet aspect des choses, sans blesser les croyants, car c'est le système de croyance des mages (basé sur le narrativium et le chelonium) qui prend lieu et place du mode de fonctionnement du système religieux. C'est ce que je trouve très brillant dans ce livre.

Bref, ce livre est un pur délice et j'en ai savouré chaque page, chaque chapitre, chaque ligne, chaque mot. D'ailleurs je me commande de suite le tome 2 (il y en a 4 en tout même si le tome 1 se suffit à lui même).

Je tiens à rendre hommage à Terry Pratchett, qui est décédé il a peu (en mars 2015). Son écriture est génialissime, peu d'écrivain lui arrive à la cheville dans son domaine. Il restera dans mon panthéon des meilleurs écrivains de tous les temps aux côtés d'Asimov, Herbert et Tolkien.

Paru en 2007 chez Atalante, traducteurs Patrick COUTON et Lionel DAVOUST, ISBN 978-2-84172-367-6