"Young Modern" album de Silverchair (2007)

J'aimerai vous faire découvrir un album que j'apprécie particulièrement très peu connu en France. "Young Modern" est un album du groupe australien Silverchair, classé dans le grunge pour ses deux premiers albums "Frogstomp" et "Freakshow", puis le style passera au rock independant sur les albums "Neon Ballroom" et "Diorama", pour finir sur une note pop-rock pour l'album que je vous propose ici d'écouter.

pochette yoing modern

Silverchair est un groupe de rock ayant connu un succès mondial à la fin des années 90 début 2000. Il se font connaître en France avec le titre "Pure massacre" de l'album "Frogstomp". Le son est brut et puissant, la voix de Daniel Johns est d'une maturité impressionnante. Du haut de leur 16 ans les membres du groupe réalisent un magnifique album digne de figurer aux côtés de Nirvana. Pourtant Daniel Johns refuse toute comparaison avec Kurt Cobain, et préfère se revendiquer des Rage against the machine.

Sorti en 1997, le deuxième album "Freak Show" continue sur la même ligne que le premier, avec notamment l'excellent "Freak". Le son y est plus propre et les chansons plus structurées. Les textes sont plus sombres et bien plus travaillés que sur "Frogstomp". Cependant en France, la vague grunge commence déjà à se faire supplanter par le rap. Cet album n'aura pas un aussi grand succès que le précédent dû certainement à l'absence de diffusion radio. C'est dommage car la qualité était au rendez-vous.

En 1999, l'apogée du groupe est sans doute atteinte lors de la sortie de "Neon Ballroom" le plus abouti des albums. Chaque chanson a son style, le piano et les violons d'"Emotion Sickness" donne un ton symphonique très profond, les guitares saturées et la batterie de Ben Gillies dans "Anthem for the year 2000" donne toute la puissance à l'hymne annonçant l'arrivée d'une nouvelle génération, et la dureté de la basse de Chris Joannou dans "Spawn again" qui donne le frisson. Cette chanson intègre la bande originale du film Spawn. Ensuite nous avons la douceur du slow de "Miss you love". Cette album vous l'aurai compris c'est celui qui a ma préférence.

"Diorama" sort en 2002, le style est beaucoup plus pop, beaucoup plus sage. Le groupe a su évoluer en se renouvelant, au risque de perdre la base de leurs fans. Passée la première la première écoute à la recherche de ce qui a fait le succès des premiers albums, les nouvelles tonalités de l'album sont agréables et on se laisse baigner dans cette ambiance doucereuse.

Pour en revenir à "Young Modern" l'ultime album de Silverchair, le groupe se reforme après quelques projets solos. Le style continue à évoluer vers des sonorités plus pop 70's tirant sur du John Lennon post Beatles, avec quelques expérimentations à l'image de "Those Thieving Birds / Strange Behaviour" qui me rappel "Jesus, I/Mary Star of the Sea" de Zwan dans sa construction. Avec cet album on s'aperçoit de l'incroyable évolution technique et artistique des membres du groupe. Je trouve assez désolant qu'il soit passé inaperçu dans l'hexagone, alors qu'il aurait pu y trouver un bon public. Il y a encore du boulot pour faire bouger les distributeurs. "Straight lines" et "Reflection of a sound" auraient pu faire de bons singles.

L'album solo "Talk" de Daniel Johns sortie en 2015 quand à lui mélange le RnB expérimental avec de l'électro. C'est un tout autre univers. A écouter si l'envie vous prend.

@ bientôt pour d'autres articles :D

Étiquettes